Robert Tombs, Isabelle Tombs, La France et le Royaume-Uni: Des ennemis intimes

Download Robert Tombs, Isabelle Tombs, La France et le Royaume-Uni: Des ennemis intimes

Description

Armand Colin | 2012 | ISBN: 2200255659 | French | EPUB | 504 pages | 1.1 MB

Des guerres, des alliances, des haines, des jalousies, de la fascination, de la répulsion, de l’émulation – et même, quelquefois, de l’amour : les relations entre la France et l’Angleterre, puis le Royaume-Uni ont quelque chose d’unique dans l’histoire des nations. Après des siècles de rivalité, voire de haine, durant lesquels chacun des deux peuples a bridé les victoires de l’autre et l’a empêché d’étendre son empire sur le monde, Indépendance américaine contre perte du Canada, Waterloo contre Austerlitz, une relation originale s’est instaurée, faite de chamailleries et de batailles de rugbymen, mais aussi et d’abord de soutien aux heures sombres et d’accord sur les valeurs essentielles. Mais Anglais et Français continuent de jouer à la perfection de jeu de l’antipathie admirative et de la fascination narquoise.

Pendant les deux siècles qui suivirent la guerre de Cent Ans, les relations anglo-françaises ont moins compté. Les conflits internes et externes qui résultèrent de la tourmente religieuse de la Réforme créèrent une nouvelle situation idéologique et politique, où la France et les trois royaumes britanniques (l`Angleterre, l`Écosse, l`Irlande) trouvèrent de nouveaux ennemis, parmi lesquels l`Espagne, l`Autriche, et les Provinces-Unies. La France et les îles Britanniques furent également ensanglantées par des guerres religieuses. Après la Restauration paisible du roi Charles II en 1660, la culture française dominait la cour de Londres. Les royaumes britanniques, relativement petits, et avec une monarchie vulnérable et appauvrie, semblaient destinés à devenir des satellites dociles de la Grande Nation de Louis XIV, leur alliée contre les Hollandais. Mais tout changea en 1688, quand Guillaume d`Orange, stadhouder des Provinces-Unies, lança une invasion pacifique de l`Angleterre, devint le roi Guillaume III, s`imposa aux Irlandais et aux Écossais récalcitrants, et engagea les trois royaumes britanniques dans une guerre contre la «monarchie universelle» de Louis XIV.

Ainsi une nouvelle époque était-elle inaugurée non seulement dans l`histoire des Français et des Britanniques, mais dans celle du monde entier. Car la lutte commencée en 1689 devint une «seconde guerre de Cent Ans», qui devait décider de l`avenir de la planète. Cette gigantesque lutte engendra de nouveaux empires, créa la nouvelle république des États-Unis, fit jaillir l`étincelle de la «Révolution Industrielle» en Angleterre, mina la monarchie française, engendra la Révolution de 1789 et prit fin avec les guerres napoléoniennes. La France et les royaumes britanniques (devenus le Royaume-Uni) furent transformés de fond en comble.

Notre histoire commence à la fin de cette longue lutte, au moment où Français et Britanniques deviennent des voisins pacifiques, de temps en temps des alliés, parfois même des amis. Ils demeurent chacun très curieux de l`autre, et inlassablement se critiquent, se jalousent, s`émulent. Ils vivent ensemble les années les plus dramatiques de leur histoire moderne, pendant les deux guerres mondiales du XXe siècle. Et nous terminons à l`époque actuelle, où, partenaires au sein de l`Union européenne, ils représentent deux modèles distincts de société tout en partageant la direction principale de la politique étrangère de l`Europe.

Cette longue histoire des contacts amicaux ou hostiles des Français et des Britanniques pendant plusieurs siècles transforme profondément les deux pays. On peut penser à maints exemples résultant des luttes ou des alliances franco-britanniques : Strasbourg est une ville française, mais Bruxelles et Genève ne le sont pas ; les Corses parlent français plutôt qu`anglais ; le rugby se joue autant en Aquitaine que dans le Lancashire ; le «steak frites» typiquement britannique est considéré comme un plat national en France ; les anciens royaumes britanniques sont devenus le Royaume-Uni et forment une «nation britannique».

Robert TOMBS est professeur d’histoire de France à Cambridge, et membre du St John’s College.

Download Robert Tombs, Isabelle Tombs, "La France et le Royaume-Uni: Des ennemis intimes"

Watch more